Actualité

Outils

  • Annuaire
  • Plan d'accès
  • Contact
  • Plan du site

Soutenance de thèse : Lionel Roche

Soutenance de thèse : Lionel Roche

Lionel Roche soutiendra sa thèse le mercredi 20 décembre 2017 à l’UFR STAPS de Clermont-Ferrand (Amphithéâtre 2, 3 rue de la Chebarde, 63170 AUBIERE) à 13h30.

Lionel Roche soutiendra sa thèse "Analyse de l’activité d’étudiants en Licence STAPS dans le cadre d’un dispositif de vidéo-formation : conception et usage de ressources pour la professionnalisation au métier d’enseignant d’Education physique et sportive" devant un jury composé de :

  • Nathalie GAL-PETITFAUX, Maître de conférences HDR, Laboratoire ACTé, Université Clermont-Auvergne (Directrice)
  • Bernard ANDRIEU, Professeur des Universités, Laboratoire TEC, Université Paris Descartes (Rapporteur)
  • Jérome GUÉRIN, Professeur des Universités, CREAD, Université de Bretagne Occidentale (Rapporteur)
  • Florian MEYER, Professeur (PHD), PeDTice, Université de Sherbrooke (Canada)
  • Carole SEVE, Inspectrice Générale de l’Education Nationale et Professeure des Universités

Résumé

Cette thèse s’inscrit dans le programme de recherche empirique et technologique du « cours d’action » (Theureau, 1992) en anthropologie cognitive. Elle étudie la conception, l’usage et les effets d’un dispositif collectif de vidéo-formation, destiné à des étudiants de Licence STAPS pour développer leur capacité à analyser et comprendre des situations de classe en Education physique et sportive (EPS), à l’échelle de la leçon. Deux visées sont poursuivies : a) une visée épistémique cherchant à mieux comprendre les formes d’activité et d’expérience déployées par les étudiants en situation de vidéo-formation et b) une visée de conception technologique du dispositif de vidéo-formation orienté « activité » et répondant à une démarche de conception continuée dans l’usage.

L’étude a été réalisée avec un groupe d’étudiants (n=15) inscrits dans une UE de pré-professionnalisation en 3ème année de Licence Education et Motricité en STAPS. Cinq types de données ont été recueillies durant le dispositif alternant des périodes de stages et de TD à l’Université : (i) des données d’enregistrement vidéo de l’activité en classe des étudiants durant le stage et aussi en formation, (ii) des traces écrites produites par les étudiants en stage et en formation (journaux de bord), (iii) des données d’entretien d’autoconfrontation sur leur activité en classe et (iv) sur leurs traces écrites, et (v) des données quantitatives et qualitatives issues de questionnaires.

Les résultats révèlent (i) une appropriation par les étudiants d’une grille leur permettant d’analyser une leçon d’EPS et d’en discrétiser les moments-clés, (ii) une expérience vécue en vidéo-formation qui traduit une inclination réflexive sur les moments de face à face pédagogique dans la leçon d’EPS, (iii) quatre formes typiques d’analyse des vidéos de classe (décrire, juger, interpréter, se projeter), témoignant d’une activité d’observation centrée sur l’enseignant en classe comme manager, et d’une cécité aux apprentissages moteurs des élèves ; (iv) le rôle des pairs comme accélérateur de la capacité à analyser les pratiques de classe. Ces résultats relatifs à l’activité des étudiants en formation ont permis d’envisager conjointement la conception de différentes phases du dispositif, finalisée par une première plateforme de formation en ligne « Former à l’intervention en EPS » (Roche & Gal-Petitfaux, 2014), puis une seconde « Observation et Régul@ction en EPS » (Roche & Gal-Petitfaux, 2016)

Mots-Clés

  • Cours d’action
  • Activité
  • Anthropologie cognitive
  • Vidéo-formation
  • Formation pré-professionnelle
  • Licence STAPS
  • Conception continuée dans l’usage
  • Plateforme de formation
  • Education Physique et Sportive