Vous êtes ici : AccueilActualités

Soutenance d'HDR : Nathalie Younès

Publié le 22 septembre 2020 Mis à jour le 22 octobre 2020
Date
Le 06 octobre 2020 De 14:00 à 18:00
Informations complémentaires :Soutenance de thèse
Lieu(x)
Université de Lorraine,
Nancy,
Campus Lettres des Sciences Humaines 
salle des Thèses A104, 14h

Nathalie Younès a soutenu son HDR en sciences de l'éducation, le 6 octobre 2020 à l'Université de Lorraine, Nancy, Campus Lettres des Sciences Humaines

Nathalie Younès a soutenu son HDR intitulée "Vers une évaluation écologique dans l’enseignement supérieur : dispositifs et transformations en jeu".

Devant le jury composé de : 
  • Emmanuelle ANNOOT, Professeure des Universités, Université de Rouen Normandie
  • Jean-Marie DE KETELE, Professeur ordinaire émérite, Université catholique de Louvain, Belgique
  • Jean-François MARCEL, Professeur des universités, Université de Toulouse
  • Christine MUSSELIN, Directrice de recherche CNRS ; Centre de Sociologie des Organisations, Sciences Po - CNRS
  • Saeed PAIVANDI, Professeur des universités, Université de Lorraine (Garant)
  • Marc ROMAINVILLE, Professeur ordinaire, Université de Namur, Belgique  
 

Nous lui adressons toutes nos félicitations ! 

HDR Younès


Résumé

L’ensemble des travaux présentés resitue comment les dispositifs d’évaluation dans l’enseignement supérieur, entendus comme médiations psycho-socio-techniques, se relient aux transformations culturelles, institutionnelles et personnelles, impliquant le numérique et le collaboratif.
Ce programme de recherche développe l’hypothèse d’un paradigme synergique de l’évaluation engageant une approche holistique pour tenter d’appréhender les conditions de milieu et de sens, qui définissent les potentialités aliénantes ou émancipatrices des dispositifs en jeu.
Dans une perspective écologique de l’évaluation, les caractéristiques et dynamiques propres à chaque milieu sont considérées en termes tant disciplinaires et pédagogiques que sociales et technologiques, mais aussi en tant que processus subjectivants/intersubjectivants. L’étude des interactions et correspondances entre ces différentes dimensions a requis des enquêtes situées, mobilisant des méthodes quantitatives et qualitatives. Il est particulièrement mis en évidence comment l’évaluation se positionne épistémologiquement dans les sciences de l’éducation et de la formation en articulant différentes générations de paradigmes.