AlféA - Art(s), langage(s), formation, éducation, apprentissage(s) : recherche et transfert

AlféA (Art(s), langage(s), formation, éducation, apprentissage(s) : recherche et transfert) est un réseau de recherche destiné à accompagner la rédaction de réponses à appels à projets nationaux et internationaux, sur des problématiques relevant du champ de l'éducation artistique et culturelle, dans ses dimensions épistémologiques, didactiques, professionnelles. Il est porteur du projet ANR 2017 AlféART .

Participants

Membres du laboratoire

  • Jean-Charle CHABANNE (ECT)

Membres extérieurs

  • Gilles BOUDINET , PU (ECP -Education, Cultures, Politiques - EA 4 571 - Université Lyon 2)
  • Françoise CARRAUD, (ECP -Education, Cultures, Politiques - EA 4 571 - Université Lyon 2)
  • Rémi DESLYPER (ECP -Education, Cultures, Politiques - EA 4 571 - Université Lyon 2)
  • Jean-Paul FILIOD, MCF HDR (Centre Max Weber - UMR 5283 - Université Lyon 1)
  • Yves SOULE, Caroline BLANVILLAIN, Pascal TERRIEN, Laurence ESPINASSY (LIRDEF, EA374 9 et ADEF, EA4 671 - Université Montpellier et AMU)

Présentation

Le projet AlféART se donne deux visées articulées dans une logique translationnelle. Son premier volet est de chercher à recenser et à élaborer scientifiquement les problèmes identifiés comme saillants par les professionnels en charge de l’éducation artistique et culturelle (ÉAC). En particulier, comment respecter l’espace propre à cette éducation aux arts et par les arts, tout en valorisant sa contribution au développement des compétences-clés (culture, créativité, pensée critique, éthique, littéracies multiples…). Le second volet du projet consiste à concevoir un prototype de ressource numérique qui puisse nourrir la réflexion et le développement professionnel des acteurs. Le principe est que la conception de la ressource renvoie des questions théoriques spécifiques, d’où le bouclage entre les deux volets du projet.
AlféART considère qu’un des principaux verrous en matière d’éducation est celui de la dissémination, définie non comme un simple « transfert » des résultats de la recherche mais comme appropriation par les acteurs de pratiques validées par la recherche dans des dispositions de conception continuée dans l’usage valorisant la recherche collaborative. S’appuyer sur l’expérience des acteurs en situation permet développer leur pouvoir d’agir plus que la seule diffusion de bonnes pratiques.
Le premier volet d’AlféART est résolument théorique, dans un cadre pluridisciplinaire. Il s’agit de recueillir et d’élaborer scientifiquement les questions clefs qu’identifient les professionnels et les chercheurs lors de la conception, de la mise en oeuvre et de l’évaluation des actions et projets pédagogiques qui leur sont prescrits. Comment l’art se fait effectivement à l’école et quel art ? Quels problèmes théoriques cruciaux sont manifestés dans les noeuds de questions qui émergent ? Comment les acteurs interprètent-ils ces prescriptions et comment les enseignants font-ils face à la double injonction de développer une ÉAC pour elle-même, avec son temps et ses finalités propres ?
Si des études sur les effets sont commandées régulièrement (Bamford, 2006 ; Rouhète, 2008 ; Winner et al., 2014 ), peu de travaux sont disponibles en réponse aux questions suivantes : sur quelles bases les enseignants effectuent-ils des choix pédagogiques et didactiques qu’ils jugent cruciaux, lorsqu’ils visent une ÉAC qui s’intègre au projet éducatif global sans sacrifier sa nature et ses apports propres ? Comment définissent-ils les problèmes prioritaires en ÉAC ? Comment et avec quelles ressources travaillent-ils pour développer le potentiel éducatif intrinsèque et extrinsèque du domaine des arts ? Comment collaborent-ils avec leurs partenaires des institutions culturelles et les artistes intervenants ou résidents ? Et quelles sont les ressources et les usages des ressources qui à la fois leur permettent d’agir et nourrissent leur développement professionnel « tout au long de la vie » ? AlféART souhaite produire des connaissances sur les deux dimensions, théoriques et technologiques, de ce questionnement.
 

Partenariats

Partenaires

ENS Lyon, Lyon1, Lyon2
Université de Montpellier
Aix-Marseille Université

Financements

financement PEPAS CNRS et Région ARA
projet ANR déposé

   

Production scientifique

Productions

  • Carnet de recherche d'AlféA sur Hypotheses.org: https://alfea.hypotheses.org/
  • Chabanne, J.-C. (2015). Arts and Literacy: the Specific Contributions of Art to the Development of Multiliteracy. In B. Viola (Ed.), Improving Literacy Skills across Learning (CIDREE Yearbook 2015) (pp. pp 118-135). Budapest: Hungarian Institute for Educational Research and Development/Consortium of Institutions for Development and Research in Education in Europe."hal-01226559"

En savoir plus

Méthode(s) / Méthodologie(s)

Analyse de situations didactiques : entretiens, questionnaires, autoconfrontation, analyse vidéo.
Conception de ressources continuée dans l'usage

Cadre(s) théorique(s)

Sciences de l'art (anthropologie, sociologie, histoire, sémiologie, esthétique...; approches inter-arts et comparatistes)
Sciences de l'éducation (éducation artistique; études curriculaires; didactiques des disciplines artistiques; approches comparatives en didactique...)
Sciences de la formation (logique de l'(auto)formation; développement professionnel en lien avec l'usage de ressources...)