Axe 1 - Situations de transmission de connaissances et d’apprentissage

La transmission des connaissances joue un rôle anthropologique fondamental dans la constitution et le développement de la culture et plus généralement dans l’éducation et la socialisation. Pourtant, les processus qui caractérisent cette transmission, les interactions, notamment langagières, qui la sous-tendent, et les apprentissages qui en résultent demeurent en grande partie méconnus. L’étude de l’activité en situation des multiples acteurs qui sont chargés par la société de participer à cette transmission est l’objet des recherches de cet axe.

La visée de nos travaux est principalement la production de connaissances scientifiques sur ces situations, qu’il faut donc observer, identifier, caractériser, analyser, catégoriser, etc. Une telle démarche n’exclut par l’intervention du dispositif de recherche sur ces situations pour mieux les comprendre, néanmoins, la visée de transformation n’est pas au cœur des préoccupations de cet axe.

L’orientation thématique de cet axe s’articule autour du terme de "connaissance", conçu de façon générique pour inclure d’autres termes ou expressions : savoir-faire, expérience, valeur, culture, savoir, compétence, expertise, literacy, savoirs tacites, connaissances-en-acte, savoir d’expérience, apprentissages non explicites, etc. Cette orientation a essentiellement une valeur heuristique, car l’idée selon laquelle ce qui est transmis est de l’ordre de "connaissances" est un allant de soi qui est lui-même à interroger. L’identification de ces connaissances engage des méthodologies spécifiques d’analyse des situations, celles-ci prenant en compte le milieu et plus largement le contexte et l’environnement ainsi que les actes de paroles.

L’expression "situations de transmission" appelle deux remarques :

  • le terme "transmission" inclut les dispositifs d’enseignement sans s’y dissoudre. En effet, les situations de type scolaire, où sont à l’œuvre des activités systématiques pour faire apprendre, des rationalisations pédagogiques et didactiques, n’épuisent pas la diversité des situations de transmission, c’est-à-dire d’autres institutions, d’autres contextes ;
  • le terme de "situation" fait référence à un ensemble complexe qui inclut des acteurs, un environnement spatial, matériel, langagier, différents empans temporels, bref, tout un contexte d’« objets » en interaction qui participent à la définition de la situation.


D’une façon générale, les termes qui constituent le titre de cet axe (situation, transmission, connaissance, apprentissage) restent à interroger à l’aulne des différents cadres théoriques empruntés. Il y a là un enjeu scientifique qui consiste à établir des liens entre ces différents cadres, caractériser les convergences et divergences dans la façon de déterminer les objets de recherche, de conduire les études.

Ainsi, l’axe 1 vise :

  • à la production de résultats de recherche permettant de mieux comprendre les phénomènes à l’œuvre dans les situations de transmission de connaissances et d’apprentissage ;
  • au cumul et à la confrontation de résultats concernant l’analyse de ces situations (qu’ils soient ou non produits dans le laboratoire) ;
  • à une clarification des relations possible entre différents champs et cadre théoriques portant sur l’étude de ces situations.


Structuration de l'axe


La structure de l’axe 1 a pour but d’intégrer les opérations de recherche qui sont menées dans un cadre organisé permettant de rendre compte des proximités de travaux menés sur des objets et dans des champs différents. Cet axe se décline en trois orientations thématiques.

Schéma structuration Axe 1

 

Etude de situations de transmission de connaissance et d’apprentissage

La première orientation thématique regroupe des travaux dont l’objectif est de conduire des études visant à formaliser, modéliser, analyser les processus en jeu dans les situations de transmission-apprentissage. Cette première orientation thématique se décline elle-même en quatre sous-orientations qui recoupent les mots-clefs constitutifs de l’identité de l’axe : situation ; transmission ; connaissance ; apprentissage.
  • Situation : Les travaux regroupés dans cette catégorie s’intéressent aux structures des situations de transmission-apprentissage et aux processus interactionnels qui sont en jeu dans ces situations. Il s’agit d’identifier, analyser, modéliser ces processus, d’étudier les déterminations qui sont à l’œuvre dans les dispositifs qui caractérisent ces situations.
  • Transmission : Les travaux centrés sur la transmission concernent les processus de diffusion des savoirs en jeu dans la situation de transmission-apprentissage. La centration est ici sur la façon dont la transmission des savoirs s’opère (ou non) ou peut s’opérer. Il s’agit également de travaux qui visent la modélisation de l’activité de l’enseignant (ou de l’intervenant) et celle des élèves (ou des participants), cette activité donnant lieu au développement d’une expérience pour ces acteurs.
  • Connaissance : Les travaux centrés sur la question de la connaissance s’intéressent au sens générique de ce terme qui regroupe les savoir-faire, l’expérience, les valeurs, les savoirs plus ou moins formalisés, les savoirs d’expérience, implicites, tacites, les connaissances-en-acte, les représentations, etc. Les questions de recherche abordées dans ce sous-thème concernent en grande partie la façon dont la connaissance « existe » dans les situations de transmission-apprentissage, c’est-à-dire ses aspects à la fois épistémiques et ontologiques (en tant que contenu de connaissance, et en tant que connaissance véhiculée par un ou des sujets).
  • Apprentissage : Les travaux concernés par l’apprentissage se préoccupent de l’analyse et la modélisation de l’activité de l’élève (ou des participants), et des processus d’appropriation de connaissances.

Impact : développement, transformations et méthodes

La deuxième orientation thématique regroupe les travaux de recherche qui visent à identifier, caractériser, analyser, modéliser, les effets de la situation de transmission sur les apprentissages, mais aussi d’une façon plus générale sur les acteurs en présence. Elle intègre les travaux qui s’intéressent aux principes de l’élaboration de ressources destinées à l’activité des intervenants dans la situation de transmission-apprentissage, en articulation avec l’axe 4. Cette deuxième orientation thématique de l’axe 1 se décline en trois sous-orientations : situation transmission ;; apprentissage-connaissance.
  • Situation-transmission : Les travaux centrés sur la situation et la transmission se préoccupent plus particulièrement du l’impact de situations sur les apprentissages ainsi que de l’impact de ressources modélisant la transmission, à destination de l’activité des professeurs (ou des intervenants).
  • Apprentissage-connaissance : Les travaux centrés sur les conceptions, méthodes, représentations, procédés… de l’intervenant. En ce sens, ces travaux s’intéressent également à l’impact des interventions sur les connaissances, des élèves ou des acteurs, et aussi plus généralement leur développement.

Constitution de corpus et avancées méthodologiques

La troisième orientation thématique : constitution de corpus et avancées méthodologiques concerne les travaux dont la visée est clairement méthodologique. En particulier, la constitution de corpus en sciences de l’éducation permettant de partager des données et des analyses est un enjeu en soi, auxquels les travaux regroupés ici contribuent significativement.


Liste des opérations de recherche de l'axe 1