Explorer les formes de coopération et leurs conditions d’émergence au sein des écoles éloignées en réseau dans l'académie de Clermont.

Participants

Membres du laboratoire

  • Béatrice DROT-DELANGE (ECT)
  • Catherine DURAY-NESME (ING)
  • Josiane MOREL (ASS)
  • Isabelle BRUN-LACOUR (ASS)
  • Anne SARDIER (ASS)

Présentation

Dans le cadre du projet incubateur "Ecoles éloignées en réseau" (EER) mené dans l’académie de Clermont-Ferrand, la recherche conduite au sein de l’ESPE et du laboratoire ACTé est structurée de la manière suivante.
Le dispositif EER mis en œuvre dans l’académie de Clermont-Ferrand repose sur deux postulats, à l’instar de la mise en réseau des écoles, plus particulièrement des écoles rurales, phénomène ancien, mais renouvelé par le développement d’Internet, les politiques d’équipement et de regroupement et la valorisation de l’apprentissage collaboratif.
Le premier postulat est que les réseaux sont perçus comme moyen au service d’une stratégie de rupture de l’isolement des écoles et collèges des milieux ruraux, qu’il s’agisse des réseaux numériques, institutionnels ou affinitaires. Un des axes de la recherche vise à analyser comment les enseignants s’approprient ce dispositif pour collaborer entre eux, pour une ouverture de l’école sur le local et les familles, pour élargir l’environnement de l’école, pour faire collaborer leurs classes.
Le second postulat est que les réseaux sont perçus comme un moyen d’enrichissement des situations d’apprentissage qu’ils sont supposés pouvoir produire. L’un des axes de la recherche vise à analyser les situations proposées aux élèves et les apprentissages réalisés.

Planning : 2017-2019
 

Partenariats

En savoir plus

Méthode(s) / Méthodologie(s)

Entretiens
Observations
Analyse documentaire