Formation LMD

Master Santé publique

Master Santé publique

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

Pour tout renseignement administratif : scolarite.inspe@uca.fr

Pour que nous puissions vous recontacter

Ce champ est facultatif. Si vous ne le remplissez pas, la question donnée en exemple ci-dessus sera envoyée.

Envoi du message…

Votre message a été envoyé.

Une erreur est survenue pendant l'envoi de la question. Essayez de nous contacter par téléphone.

Détails

Parcours

  • Master Santé Publique Parcours Education à la santé des enfants, des adolescents et jeunes adultes

Présentation

Depuis 2004, le master de santé publique de l’Université Clermont-Auvergne se distingue des masters de santé publique en ce qu’il n’est pas orienté sur des outils (l’épidémiologie, économie de la santé, sociologie de la santé,…), qu’il associe santé publique et sciences de l’éducation et qu’il est structuré à partir de quatre domaines d’application qui constituent ses quatre parcours :
  • l’éducation à la santé (en direction des enfants adolescents et jeunes adultes),
  • l’évaluation en santé,
  • la sciences du risque en santé environnement et santé au travail
  • l’éducation thérapeutique du patient.
La maîtrise de ces outils se fait dans le cadre de chacune des orientations, le fait que la première année soit entièrement identique, sur le plan des enseignements, quel que soit le parcours choisi en master 2, permettant une maîtrise commune et suffisante de ces outils. En Master 2, des enseignements mutualisés entre parcours existent également, à chaque fois que la maitrise d’outils de santé publique le rend nécessaire.

Cette orientation basée sur de domaines d’application explique aussi la part importante de professionnels effectuant les enseignements. Si le master permet de continuer en doctorat (notamment au sein des équipes qui le composent. Les thèmes des parcours sont peu représentés dans l’offre de master de santé publique au niveau national, ce qui se traduit par des volumes de candidature importants, très au-delà des capacités d’accueil, et par une insertion professionnelle sans difficulté majeure des étudiant(e)s, souvent dès le stage de master 2.
Le Master est donc constitué autour de plusieurs équipes rattachées à trois composantes différentes de l’Université Clermont-Auvergne (UCA) : Faculté de Médecine et des professions para médicales, Faculté de Pharmacie, Inspé Site de Moulins, auquel il faut rajouter un lien structurel se traduisant par des enseignements mutualisés avec l’Ecole d’économie de l’UCA.
Il s’appuie également sur le réseau de sociologues de la santé au sein de l’UCA. De sort, qu’il regroupe une partie importante des enseignants chercheurs en santé publique de l’UCA.

 

Enjeux

Le parcours 1 Éducation à la Santé en direction des enfants, adolescents et jeunes adultes (EDUC SANTÉ) vise à former des experts en éducation et promotion de la santé dans une dynamique partenariale en direction des enfants, des adolescents et des jeunes adultes.
 

Lieux

Clermont-Ferrand, Moulins

Responsable(s) de la formation

  • Mme Carine SIMAR

Partenariats

Laboratoires

Accès aux stages via les projets de recherche dans le cadre du laboratoire ACTé, la commission scientifique du réseau UNIRèS (réseau francophone de recherche en éducation à la santé), participation des étudiants aux webinaires de la Chaire Academy et master class organisés par la chaire UNESCO « Educations et santé » et via UCA.PRO.

Entreprises

Le master bénéficie d’intervenants du monde professionnel ce qui permet d’adapter les contenus et le discours aux réalités socio-économiques et des contextes d’intervention en santé.
L’équipe du master s’appuie sur les retours faits à chaque stage, lors du suivi de stage comme lors de l’évaluation finale, et une partie des représentants du monde socio-économique font partie du conseil de perfectionnement.

En convention avec

Afin de favoriser l’accès au master en formation continue, une convention a été signée avec la MGEN pour la formation sur le territoire national des délégués en charge de la prévention dans cette structure mutualiste. Un accord similaire est déployé au niveau du Rectorat de l’Académie de Clermont-Ferrand et des collectivités territoriales, avec le CEPRAAL (structure régionale d’appui à la qualité pour les établissements de santé publics et privés) et le comité de pilotage de l’éducation thérapeutique en Auvergne.

Admission

Pré-requis

Public ciblé

En Formation Initiale
Licences générales et professionnelles (SHS, psychologie, sciences de l’éducation, éducation santé et prévention, sociologie et anthropologie de la santé,…)

En Formation Continue (avec ou sans VAP/VAE selon niveau d’étude)
infirmières scolaires, infirmières conseillères techniques, délégués mutualistes (MGEN, Mutualité Française,…), enseignants PE et PLP, cadres de santé, responsables de structures de prévention, consultant, formateurs paramédicaux, formateurs en IFSI, professionnels de santé (ergothérapeute, ostéopathe, kinésithérapie…)

Modalités de candidature

A venir

Conditions d'admission / Modalités de sélection

Les demandes d’inscription doivent obligatoirement, et a minima, comporter un CV et une lettre de motivation.
Une commission pédagogique de recrutement est effectuée pour chaque parcours, par trois enseignants propres à chaque parcours (dont le responsable de parcours qui choisit les deux enseignants chargés de l’assister).

Programme

Les informations ci-dessous sont données à titre indicatif et peuvent faire l'objet de mises à jour.

    Master Santé Publique Parcours Education à la santé des enfants, des adolescents et jeunes adultes

    • ANNEE MASTER 1 SANTE PUBLIQUE
    • SEMESTRE 1
      • INTRODUCTION A LA SANTE PUBLIQUE
        • UE 11 INTRODUCTION A LA SANTE PUBLIQUE

          6 crédits

          • DEFINITION ET CONCEPTS DE BASE
          • ENJEUX ACTUELS ET SANTE PUBLIQUE
          • SYSTEME DE SANTE
          • PROMOUVOIR LA SANTE A L 'HEURE ACTUELLE
      • EDUQUER ET FORMER EN SANTE PUBLIQUE
        • UE 12 EDUQUER ET FORMER EN SANTE PUBLIQUE

          9 crédits

          • DEFINITIONS DES CONCEPTS FONDAMENTAUX : EDUCATION ET ANDRAGO
          • GRANDS COURANTS PEDAGOGIQUES ET ANDRAGOGIQUES
          • OUTILS ET METHODES EDUCATIVES ET ANDRAGOGIQUES
          • DE LA CONCEPTION A L'ANALYSE DES SITUATIONS D 'APPRENTISSAGE
      • ETAT DE SANTE ET ORGANISA
        • 13 Etat de santé et organisation

          6 crédits

      • OUTILS ET METHODES STATISTIQUES ET EPIDEMIOLOGIE, RISQUE DE
        • 14 Outils et méthodes statistiques et épidémiologie, risques

          9 crédits

      SEMESTRE 2
      • CARACTERISATION DU RISQUE EN SANTE ENVIRONNEMENTALE ET EN SA
        • 15 Caractérisation du risque en santé environnementale

          3 crédits

          • Risque en santéCaractérisation du risque en santé
      • INITIATION A LA RECHERCHE ET AU MEMOIRE
        • UE 16 INITIATION A LA RECHERCHE ET AU MEMOIRE

          3 crédits

          • INITIATION A LA RECHERCHE ET AU MEMOIRE
      • PREVENTION ET PROMOTION DE LA SANTE
        • UE 17 PREVENTION ET PROMOTION DE LA SANTE

          6 crédits

          • PROMOTION DE LA SANTE : EDUCATION, PREVENTION ET PROTECTION
          • MODELES CONCEPTUELS EN PROMOTION DE LA SANTE
          • MILIEUX PROMOTEURS DE SANTE
          • AGIR EN PROMOTION DE LA SANTE
      • METHODES EN EVALUATION
        • 18 Méthodes en évaluation

          6 crédits

      • STAGE
        • UE 19 STAGE

          9 crédits

          • STAGE
      • ANGLAIS
        • UE 20 ANGLAIS

          3 crédits

          • ANGLAIS
    • ANNEE MASTER 2 MEEF SANTE PUBLIQUE
    • SEMESTRE 3
      • GERER DES PROJETS EN EDUCATION ET EN PROMOTION DE LA SANTE
        • UE 121 GERER DES PROJETS EN EDUCATION

          6 crédits

          • MODELES THEORIQUES SOUS TENDANT LES DYNAMIQUES D 'EDUCATION
          • DIAGNOSTICS EN PROMOTION DE LA SANTE
          • PLANIFICATIONS EN PROMOTION DE LA SANTE
          • DYNAMIQUES DES INTERACTIONS EN PROMOTION DE LA SANTE
      • POLITIQUES D'EDUCATION ET PROMOTION DA LA SANTE : COMPRENDRE
        • UE 122 POLITIQUES D'EDUCATION ET PROMOTION DA LA SANTE

          6 crédits

          • ORIENTATIONS POLITIQUES ACTUELLES EN MATIERE D' EDUCATION
          • ANALYSE DE POLITIQUES D' EDUCATION ET DE PROMOTION DE LA SAN
          • PLAIDOYER EN EDUCATION ET EN PROMOTION DE LA SANTE
          • MODELES THEORIQUES DES POLITIQUES D' EDUCATION ET DE LA PROM
      • METHODES D'EVALUATION EN EDUCATION A LA SANTE
        • 423 Méthodes d'évaluation en éducation à la santé

          6 crédits

      • DE L' EDUCATION A LA SANTE A L' ETP
        • 424 de l'éducation à la santé en ETP

          6 crédits

      • INTERSECTORIALITE, TERRITOIRES ET ETHIQUE EN SANTE
        • UE 125 INTERSECTORIALITE, TERRITOIRES ET ETHIQUE

          3 crédits

          • FONDEMENTS ETHIQUES EN EDUCATION A LA SANTE ET PROMOTION DE
          • INEGALITES EN SANTE
          • GEOGRAPHIE DE LA SANTE
          • DYNAMIQUES DES INTERACTIONS
      • FORMER ET ACCOMPAGNER EN PROMOTION DE LA SANTE
        • UE 126 FORMER ET ACCOMPAGNER EN PROMOTION

          3 crédits

          • PERSPECTIVES THEORIQUES EN ANDRAGOGIE
          • DONNEES PROBANTES EN MATIERE DE FORMATION D' ADULTES EN PROM
          • METHODES ET OUTILS EN ANDRAGOGIE
          • CONCEPTION D'UNE FORMATION D'ADULTE EN PROMOTION DE LA SANTE
      SEMESTRE 4
      • PROMOUVOIR LA SANTE DES LA PETITE ENFANCE
        • UE 127 PROMOUVOIR LA SANTE DES LA PETITE

          3 crédits

          • ENJEUX ACTUELS EN MATIERE DE SANTE DES LA PETITE ENFANCE
          • INEGALITES SOCIALES ET DE SANTE ET BESOINS FONDAMENTAUX DE L
          • DONNEES PROBANTES EN MATIERE DE SANTE PENDANT LA PETITE ENFA
          • AGIR ENSEMBLE POUR LES 1000 PREMIERS JOURS DE L'ENFANT
      • PROMOUVOIR LA SANTE EN MILIEU SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE
        • UE 128 PROMOUVOIR LA SANTE EN MILIEU SCOLAIRE ET

          3 crédits

          • ECOLES ET UNIVERSITES PROMOTRICES DE SANTE
          • DONNEES EPIDEMOLOGIQUES DE LA SANTE DES ELEVES ET DES ETUDIA
          • DONNEES PROBANTES EN MATIER D' ECOLES ET D' UNIVERSITES PROM
          • PLANNIFICATION D' UNE ACTION
      • PROMOUVOIR LA SANTE DE TOUS LES JEUNES : INCLUSION ET EQUITE
        • UE 129PROMOUVOIR LA SANTE DE TOUS LES JEUNES : INCLUSION ET

          3 crédits

          • SANTE DES JEUNES EN SITUATION DE HANDICAP ET VULNERABILITES
          • SOCIETE INCLUSIVE ET PROMOTION DE LA SANTE
          • MILIEU CARCERAL ET PROMOTION DE LA SANTE
          • PROTECTION JUDICIARE ET DE LA JEUNESSE ET PROMOTION DE LA SA
      • STAGE
        • UE 129 STAGE

          9 crédits

          • STAGE AVEC RAPPORT DE STAGE
      • MEMOIRE
        • UE 1210 MEMOIRE

          9 crédits

          • MEMOIRE AVEC SOUTENANCE ORALE
      • ANGLAIS
        • UE 1211 ANGLAIS

          3 crédits

          • ANGLAIS LANGUE ETRANGERE

50% d’enseignements assurés par des enseignants chercheurs et chercheurs de l’université
Articulation avec les milieux professionnels : 50 % des enseignements de la mention sont assurés par des intervenants extérieurs professionnels

Master 1
En M1, le stage de 200h est obligatoire, non rémunéré (sauf pour les professionnels qui effectuent leurs stages sur leur lieu de travail et qui conserve leur entière rémunération), non compensable et est évalué par l’avis de la personne ayant encadré l’étudiant(e) sur le lieu de stage, rapport de stage et soutenance orale. Le rapport de stage doit correspondre au format IMRED. Les objectifs du stage sont de mettre en œuvre les connaissances acquises lors du master. Lorsque cela est réalisable, il est possible de tuiler le stage de M1 avec celui de M2, le stage de M1 étant alors préparatoire au stage de M2. Les lieux de stage sont principalement ceux des structures partenaires citées en début de dossier. L’étudiant(e) doit chercher son stage, le master ne pouvant proposer de lieu de stage à tout le monde. Les étudiant(e)s sont incités à rechercher dès le premier séminaire leur lieu de stage, ce qui fait l’objet d’un enseignement propre. Par contre, nous recevons de plus en plus souvent des propositions de stage transmises aux étudiants. Les stages peuvent débuter tôt dans l’année, après accord de l’enseignant tuteur sur la nature et le thème du stage. Pour les professionnels travaillant, le stage peut être effectué dans le lieu de travail, après accord de l’enseignant tuteur sur le thème et la problématique qui seront appliqués au contexte de travail.

Master 2
Les objectifs du stage de M2 sont de mettre en œuvre les connaissances acquises lors du master et de préparer une insertion professionnelle ou une poursuite en doctorat, auprès de l’une des équipes de recherche du master.
Comme en M1, les lieux de stage sont principalement ceux des structures partenaires citées en début de dossier. L’étudiant(e) doit chercher son stage, le master ne pouvant proposer de lieu de stage à tout le monde. Les étudiant(e)s sont incités à rechercher dès le premier séminaire leur lieu de stage, ce qui fait l’objet d’un temps d’enseignement propre. Par contre, nous recevons de plus en plus souvent des propositions de stage transmises aux étudiants. Les stages peuvent débuter tôt dans l’année, après accord de l’enseignant tuteur sur la nature et le thème du stage. Pour les professionnels travaillant, le stage peut être effectué dans le lieu de travail, après accord de l’enseignant tuteur sur le thème et la problématique qui seront appliqués au contexte de travail.
La validation repose l’avis de la personne ayant encadré l’étudiant(e) sur le lieu de stage, un rapport de stage écrit différent et soutenance orale.

Concernant la mobilité entrante :
L’ouverture vers l’international s’appuie sur l’accueil d’étudiants étrangers (via Campus France) dans la formation. Les étudiants étrangers représentent, suivant les années et les parcours entre 20 et 35% des étudiants validant leur diplôme. Les principaux pays représentés sont ceux d’Afrique du Nord, d’Afrique francophone sub saharienne, mais aussi du Liban, de Russie et du Yémen. L’accueil d’étudiants étrangers découle aussi des liens établis avec les enseignants chercheurs dans plusieurs pays (Australie, Belgique, Canada, Portugal, Ukraine). Cette mobilité est favorisée par la possibilité de rédiger le mémoire en anglais et en russe, sachant que les présentations et supports de présentation restent en français.

Concernant la mobilité sortante :
Cette mobilité est favorisée par le fait que les stages à l’étranger sont acceptés, avec un encouragement pour les étudiants à faire leur stage dans leur pays d’origine, à condition d’être en zone sûre (verte ou jaune) du ministère des affaires étrangères. Pour tous les étudiants, un mécanisme de d’incitation à la réalisation de stage dans des structures ou laboratoires de recherche internationaux engagés dans des collaborations avec des enseignants-chercheurs du master (Australie, Belgique, Canada, Portugal, Ukraine).
Récemment, la création de la Chaire UNESCO « EducationS & Santé » (octobre 2018) favorise les relations avec des universités étrangères (en particulier avec l’Afrique) et une réflexion est en cours afin de créer une formation à distance, destinée aux étudiants africains, et leur permettant d’acquérir les bases en santé publique, afin de faciliter leur intégration ultérieure en master. Ce projet sera mené sur la période 2021-2026.

Partiellement à distance

Master 1
Les cours représentent un volume de 330h réparties en 8 semaines de présentiel aux Inspé Site de Moulins de Moulins et Clermont-Ferrand et dans les Facultés de Médecine et Pharmacie de Clermont-Ferrand.
La présence a au moins 60% de chaque semaine de séminaire est obligatoire. L’équivalent de 60 h de cours est mis en ligne via une plateforme de travail. Le stage d’une durée de 200h est obligatoire et peut être validé en formation continue sanctionné par un rapport de stage montrant les capacités d’analyse d’une situation professionnelle dans le contexte habituel de l’étudiant en formation continue. L’UE de stage n’est pas compensable.

Master 2
Les cours ont lieu à l’Inspé Site de Moulins – à l’exception de 2 semaines à la Faculté de Médecine pour un volume de 310 h.
Les UE 121, 123, 124 sont communes avec le parcours 4. L’équivalent de 90 h de cours est mis en ligne via la plateforme de travail de l’université. Le stage est réalisé dans une structure intervenant dans l’éducation à la santé des enfants, adolescents et/ou de jeunes adultes et plus largement en lien avec la promotion de la santé.
L’UE mémoire (1211) n’est pas compensable.
La participation aux soutenances de mémoire est obligatoire.

Et après ?

Niveau de sortie

Année post-bac de sortie

Bac +5

Compétences visées

URL Fiche RNCP

Activités visées / compétences attestées

Master 1:

  • Compétences scientifiques professionnelles
CSP 1 : Agir dans un cadre professionnel pluridisciplinaire où les activités sont fondées scientifiquement.
CSP 2 : Maîtriser les fondamentaux dans le domaine de la Santé Publique (valeurs, structures, acteurs, politiques).
CSP 3 : Comprendre les stratégies d’évaluation et maîtriser les approches évaluatives épidémiologiques, biostatistiques et médico-économiques nécessaires à ces évaluations.
CSP 4 : Maîtriser les politiques en santé publique et d’éducation à la santé (insertion d’un programme de promotion d’éducation à la santé, méthodes de mesure d’état de santé, méthodes d’analyse des politiques de santé, méthode de mesure des performances d’un système de santé, méthodes de comparaison internationales).
CSP 5 : Maîtriser les techniques pédagogiques en éducation appliquées à l’éducation à la santé et à la promotion de la santé en s’appuyant sur les sciences de l’éducation.
CSP 6 : Maîtriser les fondements des analyses en santé environnement et en analyse santé risque environnement.
CSP 7 : Maîtriser les concepts en épidémiologie et les techniques de base en épidémiologie (sondage, indicateurs, création d’une base de données), en métrologie, ainsi que les bases des approches quantitatives, qualitatives et mixtes.
 
  • Compétences transversales
Compétences organisationnelles
CT 1 : Développer et suivre un programme de promotion de la santé en direction des enfants, adolescents et jeunes adultes.
CT 2 : Maîtriser les stratégies de financement et prendre en compte les différentes contraintes réglementaires et administratives.

Compétences relationnelles
CR 1 : Travailler en équipe pluridisciplinaire.
CR 2 : Mettre en œuvre quelques grands principes de management de structures.
 
  • Compétences scientifiques générales
CSG 1 : Respecter l’éthique scientifique.
CSG 2 : Résoudre des problèmes demandant des capacités d’abstraction.
CSG 3 : Adopter une approche interdisciplinaire en étant capable de combiner de approches méthodologiques et réflexives issues de champs disciplinaires différents (épidémiologie, sociologie, sciences de l’éducation, économie, statistiques).
CSG 4 : Concevoir et mettre en œuvre une démarche scientifique de résolution de situations problématiques : utiliser les instruments et les techniques de mesure les plus courants ; identifier les sources d’erreur ; analyser des données scientifiques ; valider un modèle théorique par comparaison de ses prévisions avec les données empiriques recueillies ; apprécier les limites de validité d’un modèle.
CSG 5 : Maîtriser des logiciels d’acquisition et d’analyse de données.
CSG 6 : Maîtriser des outils bureautiques.
CSG 7 : Savoir développer une analyse critique de la littérature scientifique en santé.


Master 2 :

Les compétences développées dans le cadre de ce master répondent aux critères  du référentiel national réalisé sous l’égide du Comité consultatif national pour l’élaboration des programmes de formations en éducation à la santé (http://www.inpes.sante.fr/espace-reseau/competences-promotion-sante/approche-competences.asp) et du référentiel européen Comp HP (http://www.nuigalway.ie/health-promotion/documents/M_Barry/comphp_core_competencies_framework_for_health_promotion_handbook_sept_2011.pdf). Il s’agit avant tout de compétences en planification, évaluation, conduite de projets de promotion de la santé en développant des approches pluri et transdisciplinaires, en permettant aux personnes et aux populations de participer aux décisions concernant leur santé tout en étant attentifs aux inégalités sociales de santé.
Il s’agit de :

  • Compétences scientifiques professionnelles
CSP 1 : Agir dans un cadre professionnel pluridisciplinaire où les activités sont fondées scientifiquement.
CSP 2 : Conduire son activité dans le respect des principes éthiques, notamment autour des grands enjeux de santé publique.
CSP 3 : Prendre en compte l’apprentissage des stratégies d’évaluation (évaluation de pertinence des résultats et des processus, évaluation médico-économique et évaluation de la qualité) ainsi que des connaissances épidémiologiques et biostatistiques nécessaires à ces évaluations.
CSP 4 : Maîtriser les politiques en santé publique et d’éducation à la santé, notamment quant à l’insertion d’un programme de promotion d’éducation à la santé dans différents programmes nationaux et régionaux de santé publique.
CSP 5 : Rechercher des subventions et prendre en compte les différentes conduites réglementaires et administratives.
CSP 6 : Maîtriser les techniques pédagogiques en éducation appliquées à l’éducation à la santé et à la promotion de la santé en s’appuyant sur les sciences de l’éducation.

  • Compétences transversales
Compétences organisationnelles
CT 1 : Développer et suivre un programme de promotion de la santé en direction des enfants, adolescents et jeunes adultes.

Compétences relationnelles
CT 2 : Travailler en équipe pluridisciplinaire.
CT 3 : Mettre en œuvre quelques grands principes de management de structures.

  • Compétences scientifiques générales
CSG 1 : Respecter l’éthique scientifique.
CSG 2 : Connaître, respecter et mettre en œuvre les règlementations en vigueur.
CSG 3 : Résoudre des problèmes demandant des capacités d’abstraction.
CSG 4 : Adopter une approche interdisciplinaire.
CSG 5 : Concevoir et mettre en œuvre une démarche scientifique de résolution de situations problématiques : utiliser les instruments et les techniques de mesure les plus courants ; identifier les sources d’erreur ; analyser des données scientifiques ; valider un modèle théorique par comparaison de ses prévisions avec les données empiriques recueillies ; apprécier les limites de validité d’un modèle.
CSG 6 : Maîtriser des logiciels d’acquisition et d’analyse de données.
CSG 7 : Maîtriser des outils bureautiques.

Débouchés professionnels

Secteurs d'activité ou type d'emploi

Le Master est une formation professionnelle qualifiante qui vise à former des experts en éducation et promotion de la santé afin d’occuper des postes de :
• Responsables et cadres dans le milieu associatif, mutualiste,
• Chargés de mission santé et prévention des collectivités territoriales,
• Cadres dans les institutions développant des stratégies de prévention pour les administrations d’Etat ou les collectivités territoriales,
• Formateurs, Conseillers pédagogiques,
• Médecins de l'éducation nationale et des collectivités territoriales,
• Conseillers techniques,
• Postes de coordonnateurs,
• Et tout poste laissant une large place aux missions de mise en œuvre de projets de promotion de la santé dans une dynamique partenariale en direction des enfants, des adolescents et des jeunes adultes.

Code(s) ROME :
K1205 - Information sociale
K1402 - Conseil en Santé Publique
K1403 - Management de structure de santé, sociale ou pénitentiaire
K2402 - Recherche en sciences de l''univers, de la matière et du vivant
J1502 - Coordination de services médicaux ou paramédicaux
J1505 - Soins infirmiers spécialisés en prévention