Vous êtes ici : AccueilActualités

  • Sciences humaines et Sociales,
  • Séminaire,

Conférence de B. Zittel et G. Tirilly : "Ergonomes solidaires : retour d’expérience d’une initiative collective lors du premier confinement"

Publié le 16 novembre 2021 Mis à jour le 16 novembre 2021
Date
Le 30 novembre 2021 De 17:30 à 20:00
Lieu :MSH - 4 rue Ledru à Clermont-Ferrand
Complément date
17h30
Lieu(x)
UFR STAPS
3, Rue de la Chebarde
Campus des Cézeaux
63170 Aubière

Amphithéâtre 1

Et à distance.

Conférence en ergonomie de Benoit Zittel Ghislaine Tirilly

Dans le cadre de nos formations et de nos recherches en ergonomie, ainsi que de nos partenariats régionaux, nous avons le plaisir d'organiser cette table ronde publique "Ergonomes solidaires : retour d’expérience d’une initiative collective lors du premier confinement" animée par Benoit Zittel et Ghislaine Tirilly, le 21 novembre à 17h30 à l'UFR STAPS (Amphi 1).

Benoit Zittel est Consultant passionné d'organisation du travail, formé en ergonomie et psychologie du travail, il aide les entreprises à associer au maximum les enjeux stratégiques de performance avec les enjeux du travail. Son but et son activité résident dans l’accompagnement des entreprises et institutions dans la mise en œuvre de démarches de gestion de la performance tout en prenant en compte les exigences du terrain !

Ghislaine Tirilly est docteur en ergonomie, elle mène des recherches et des interventions depuis plus de 20 ans sur les effets des horaires de travail atypiques sur la santé, la sécurité au travail et la qualité du travail. Elle enseigne, entre autre, dans le parcours de psychologie ergonomique "Sécurité, Innovation, Diversité" de l'Université de Paris. Émérite de psychologie du travail, Centre de Recherche sur le Travail et le Développement, Cnam Paris.

L’initiative « ergonomes solidaires » répond à une initiative collective qui s’est mis en mouvement lors du confinement. Son objectif fut de pouvoir apporter de l’aide aux entreprises dans le cadre des impacts issus du confinement lors du COVID. Au final, ce fut une aventure d’intelligence collective qui aura mobilisé une partie des professions de l’ergonomie, pour agir et se faire connaitre.