Apprendre à comprendre, apprendre à raconter à l'école maternelle

Cette étude longitudinale (2017-2020 ) repose sur l’introduction d’outils didactiques visant l'enseignement de la compréhension en lecture à l'école maternelle et l’évaluation de leurs effets sur les pratiques des maîtres et les progrès des élèves.

Participants

Membres du laboratoire

Membres extérieurs

  • Patrick PICARD (IFé-CAS)
  • Dominic ANCTIL (UQAM)

Présentation

Les évaluations nationales et internationales attestent qu’en l’état actuel des pratiques d’enseignement l’école française échoue à pallier les inégalités sociales touchant les compétences en littéracie. La recherche Lire-Écrire CP (Goigoux et al., 20 16) révèle qu'à la fin de l’école maternelle, les différences entre élèves de milieux favorisés et défavorisés sont importantes surtout dans le domaine de la compréhension du langage écrit (lexique, compréhension de phrases et de textes entendus). Si de nombreuses recherches anglo-saxonnes prouvent qu’en enseignant précocement les compétences requises pour comprendre, il est possible de réduire ces différences d’efficience sociales, mais on compte peu de travaux menés à l’école maternelle en contexte francophone. Notre projet, qui repose sur l’introduction d’outils didactiques innovants et l’évaluation de leurs effets sur les pratiques des enseignants et sur les progrès des élèves, vise à pallier ce manque. Pour le mener à bien, nous avons constitué trois groupes d’enseignants exerçant en Éducation prioritaire (environ 100 enseignants par condition). Le premier (GE1) met en oeuvre nos scénarios en étant accompagnés par leur équipe de circonscription. Le deuxième (GE2) utilise les mêmes scénarios, mais sans accompagnement. Le troisième (Groupe Contrôle) fait étudier les mêmes albums, avec pour consigne de procéder comme ils ont l’habitude de le faire. Nous pourrons ainsi comparer les pratiques mises en oeuvre et leurs effets sur les progrès des élèves. 25 équipes de circonscription participent à cette étude longitudinale (3 ans) qui impliquera une centaine d’écoles classées en REP+ et en REP.
 

Partenariats

Partenaires

ICE-MENR


Financements

DASEn Allier - IEN Clermont-Plaine

   

Production scientifique

Productions

  • Cèbe, S., & Goigoux, R. (2015). Vocabulaire et comprehension de textes : et si nous ne laissions à l'élève que la charge qui lui revient ? Spirale: revue de recherches en éducation(55), 119-136. "hal-01115695"
  • Sève, P., & Cèbe, S. (Eds.). (2014). Lire en Maternelle : la lecture avant que de savoir lire (Vol. 50). France Lyon: ENS éditions."hal-01115688"
  • Cèbe, S., & Goigoux, R. (2015). Vocabulaire et comprehension de textes : et si nous ne laissions à l'élève que la charge qui lui revient ? Spirale: revue de recherches en éducation(55), 119-136. "hal-0 115695"

Communications

  • Cèbe, S., & Bagilet, N. (2017). La compréhension en lecture chez les tout jeunes enfants : de l’inventaire des compétences requises aux pratiques professionnelles. Langage et petite enfance : comment prévenir les inégalités ? Des passerelles à construire entre les 0/ 3 ans et les 3/6 ans. "halshs-01674590"

En savoir plus

Méthode(s) / Méthodologie(s)

Méthode expérimentale : les élèves seront évalués avant et après la mise en oeuvre de chaque scénario (soit six épreuves par an)
Méthode qualitative : la mise en oeuvre effective des scénarios sera étudiée via le recueil d'un carnet de bord enseignant


Cadre(s) théorique(s)

  • Les activités de « lectures partagées » (shared reading) dont les jeunes enfants bénéficient chez eux favorisent le développement de compétences précoces en lecture, à la fois sur le versant de la compréhension et du vocabulaire.
  • Les pratiques parentales sont, dans ce domaine, socialement contrastées.
  • Les enfants de milieux favorisés ont déjà pris, avant leur entrée à l’école maternelle, une avance considérable sur le versant du développement des connaissances lexicales
  • La compréhension en lecture à l’école maternelle : une compétence critique pour la réussite scolaire, peu enseignée. D'où l'importance d'outiller les enseignants et d'évaluer les effets de nos propositions sur les pratiques des maîtres et les progrès des élèves.