Etude de l'influence des pratiques d'enseignement de la lecture et de l'écriture sur la qualité des premiers apprentissages

Deux axes seront privilégiés :
  • l'analyse des séances didactiques filmées (3000 heures d'enregistrement), notamment les activités de lecture collective de textes et les activités d'écriture ;
  • la recherche de nouveaux indicateurs quantitatifs permettant de caractériser les pratiques efficaces (traitements statistiques dans le cadre de notre modèle multiniveau).

Participants

Membres du laboratoire

Membres extérieurs

  • BRISSAUD Catherine (LIDILEM - Université de Grenoble)

Présentation


Durant le contrat 2017-2022 nous allons poursuivre et affiner le traitement de la masse des données recueillies en 2013-2015 dans la cadre de l'enquête Lire-Ecrire organisée sous notre direction dans le cadre de l'IFé en association avec 13 autres équipes universitaires.
  • Le premier volet sera consacré à l'analyse de l'évolution des connaissances et des compétences des élèves évaluées à trois reprises (début et fin du cours préparatoire, fin du cours élémentaire première année)
  • Le deuxième volet portera sur la description des pratiques des enseignants de cours préparatoire.
  • Le troisième portera sur l’influence des pratiques des maîtres sur les apprentissages des élèves, à court et moyen terme.
 

Partenariats

Partenaires

IFé - ENS Lyon

Financements

IFé - ENS Lyon
 

En savoir plus

Méthode(s) / Méthodologie(s)

Notre étude est basée sur l’observation longue, en classe pendant trois semaines (une par trimestre) de toutes les activités d’enseignement de la lecture et de l’écriture, soit 400 semaines observées et 3000 heures de classe codées (et filmées). Nous avons complété nos observations par des relevés de traces écrites (affichages, cahiers), des questionnaires et des entretiens. Nous avons dressé l’inventaire des tâches successivement proposées aux élèves, c’est-à-dire ce que les maitres demandaient à leurs élèves de faire. Nous avons analysé le temps dédié à ces différentes tâches et leurs modalités de réalisation : individuelle ou collective, présence ou absence du maitre, avec supports matériels, types de textes, différenciation, explicitation, etc. Le grain d’analyse est exceptionnellement fin pour une étude quantitative d’une telle ampleur puisque chaque séance a été découpée en une suite de tâches : l’unité de codage est en moyenne de 5 minutes (entre 1 et 10 minutes dans 95 % des cas).

Cadre(s) théorique(s)

Notre projet s’inscrit dans le paradigme scientifique des recherches sur l’efficacité scolaire (Educational Effectiveness Research, Van Damme et al., 2009), à la suite des travaux portant sur « l’effet maitre » à l’école élémentaire (Attali & Bressoux, 2002 ; Nye et al., 2004 ,). À l’opposé des démarches expérimentales qui provoquent un changement des pratiques pour mieux en comprendre l’impact, nous ne transformons pas les manières de faire des enseignants. Nous identifions les caractéristiques didactiques de celles qui s’avèrent les plus efficaces et les plus équitables.