Intervention ergonomique et processus de conception

Cette opération se centre sur l'analyse fine de processus de conception dans l'optique d'identifier les conditions favorables/freins de prise en compte des connaissances relatives à l'activité humaine en situation en vue d'infléchir les décisions d'investissement retenues.

Participants

Membres du laboratoire

Présentation


La thématique de la conduite de projet et les théories de la pratique du métier d’ergonome dans les processus de conception représentent un champ de recherche en plein développement depuis les années 1990 . Les demandes d’interventions ergonomiques qui nous sont exprimées dans divers champs (conception de nouvelles usines, pupitres
de commande et de supervision de processus, maisons de retraite, unités de soins de longue durée…) sont autant d’opportunités pour analyser :
  • les processus de conception (caractéristiques intrinsèques), intérêts et limites ;
  • l’activité des concepteurs (déterminants, activité et effets en termes d’impact sur le processus de conception) ;
  • les méthodologies possibles d’interventions ergonomiques en situation professionnelle (démarches, méthodes, outils), intérêts et limites ;
 

Partenariats

Partenaires

MSA

   

Production scientifique

Productions

  • Beaujouan, J., Aubert, S., & Coutarel, F. (2015). Construction de l’intervention ergonomique. D’une préoccupation de montée en cadence à la décision d’investir pour transformer le travail : embûches et stratégies. Perspectives Interdisciplinaires sur le Travail et la Santé, 17(2), 1-16. "halshs-01251357v1"
  • Coutarel, F., Ferdinand, M., Beaujouan, J., Chambon, H., & rousset, s. (2016). De la sécurité des grands systèmes à risques aux conditions d'introduction des nouvelles technologies : quelles contributions pour l'ergonomie ? "Performances Humaines et Techniques" d'hier à aujourd'hui (pp. 389-398). Toulouse: Octarès Editions."halshs-01372692v1"
  • Beaujouan, J., & Escouteloup, J. (2014). Ergonomie et architecture : contribution des ergonomes à la conception des espaces de vie et de travail PATHOLOGIE PROFESSIONNELLE ET DE L'ENVIRONNEMENT (pp. 70-78): Elsevier. "hal-01069089v1"
  • Joffrey Beaujouan, Jacques Escouteloup, François Daniellou. Phasage des travaux et organisations transitoires: quels rôles pour l'ergonome ?. @ctivités, Association Recherches et Pratiques sur les ACTivités, 2011, 8 (1), pp.26-43"hal-00674137v1"

En savoir plus

Méthode(s) / Méthodologie(s)

Méthodologie d'enquête de terrain / analyse d'activité
  • analyse des processus "in situ"
  • analyse des pratiques effectives des acteurs concernés par les processus de conception (dont celle de l'ergonome)

Cadre(s) théorique(s)

La pratique du métier d’ergonome, comme toute pratique professionnelle, est une forme d’activité humaine et se
prête ainsi, dans le cadre d’une théorie de l’action, à l’étude des rationalités à l’oeuvre en vue d’enrichir les modèles
d’interventions existants (Saint Vincent, et al., 2011).
La vision positiviste des sciences qui amène à croire que le praticien met en application des connaissances scientifiques pour résoudre des problèmes est profondément remise en cause par les travaux de Schön (1983). Nous adoptons ici la vision d’un ergonome « praticien réflexif » (Daniellou, 1992; Daniellou, 1999; Daniellou, 2006) dont la tâche « n’est pas de résoudre les problèmes en faisant preuve d’une certaine rationalité technique, mais de les construire » (Daniellou, 2003, p. 27).