L’Orchestre Démos Clermont-Ferrand, l’oeuvre d’un travail interprofessionnel : Que pouvons-nous apprendre des modalités de coordination entre les acteurs ?

Le projet Démos - Dispositif d’Education Musicale et Orchestrale à vocation Sociale - est un projet de démocratisation culturelle centré sur la pratique musicale en orchestre symphonique. Il s'adresse aux enfants habitant dans les quartiers prioritaires. Ce projet est bâti sur une coopération professionnelle forte entre des acteurs de la culture et du champ social. L'opération de recherche vise à étudier les modalités de coordination entre ces acteurs, les leviers et les obstacles au travail inter-métier qui vise l'accompagnement de l'apprentissage des enfants.

Participants

Présentation


Différentes enquêtes réalisées depuis 2010 sur le projet Démos ont montré chez les enfants une évolution positive de la concentration, des capacités de communication, de l’envie d’apprendre, de la confiance en soi et de la capacité à
vivre et travailler en groupe. Le projet suscite aussi clairement une inscription durable des enfants dans la pratique musicale : 50 à 60 % d’entre eux choisissent de poursuivre leur apprentissage musical. Elles soulignent également
l’intérêt d’une collaboration entre artistes, travailleurs sociaux, associations et familles. Pourtant l’évaluation menée après une première phase d’essaimage (Martin, 2015) pointe aussi certaines tensions générées par le coportage
des initiatives par des intervenants artistiques et sociaux et le manque de cadrage du rôle de chacun dans l’animation des ateliers.

Fort de ces constats, la question qui a émergé entre les partenaires acteurs et chercheurs de ce projet est relative aux spécificités de la mise en oeuvre de Démos à Clermont-Ferrand en particulier dans les modalités de travail d’un
collectif intégrant une diversité d’acteurs (intervenants artistiques, référents sociaux et associatifs, familles, etc.) contribuant à la pratique pérenne des jeunes.

Comme beaucoup d’interactions sociales, les équipes encadrantes sont marquées par de nombreuses asymétries : elles sont relatives aux statuts professionnels, aux expertises relatives, aux positions sociales occupées (Rix-Lièvre,
Thomazet, 2017). Ces asymétries sont d’autant plus marquées dans des collectifs intermétiers où chacun a des prérogatives et souvent des conceptions différentes du projet commun.

Dans la mesure où les équipes du projet Démos Clermont sont parvenues à construire des modes de fonctionnements, des engagements et des pratiques permettant la mise en oeuvre dans le temps d’une action collective, nous chercherons à étudier ces modalités de fonctionnement. Il s’agit d’interroger les rôles que chacun assume effectivement dans le projet (Barcellini, 2008 ; Cahours, 2002), d’éclairer les modalités de coordination entre les différents acteurs de chaque groupe (référent terrain, intervenants musicaux…) (Darses, 2002). Dans cette perspective, nous chercherons à comprendre les répartitions de tâches (modalités de coopération) mais surtout la manière dont les acteurs ont pu construire des convergences dans leur manière de concevoir l’objectif et le déroulement du projet (modalités de collaboration, synchronisation cognitive, construction d’un référentiel commun). Nous étudierons ainsi les modalités de co-construction du déroulement du projet en partant de l’activité
effective de chacun des participants.

 

 

Partenariats

Partenaires

Clermont Métropole
Ville de Clermont-Ferrand
Orchestre National d'Auvergne
Philharmonie de Paris

 

Financements

Clermont Métropole
Ville de Clermont-Ferrand